Non-Résidents
Le site des
non-résidents Français
by Cofloma
Afghanistan
Afrique du Sud
Albanie
Algérie
Allemagne
Andorre
Angola
Anguilla
Antartictique
Antigua-et-Barbuda
Arabie Saoudite
Argentine
Arménie
Aruba
Australie
Autriche
Azerbaidjan
Bahamas
Bahrein
Bangladesh
Barbade
Belgique
Bélize
Bénin
Bermudes
Bhoutan
Biélorussie
Birmanie
Bolivie
Bosnie-Herzégovine
Ile Bouvet
Botswana
Brésil
Brunei
Bulgarie
Burkina Faso
Burundi
Cambodge
Cameroun
Canada
Cap-Vert
Centrafrique
Chili
Chine
Chypre
Colombie
Comores
Corée du Nord
Corée du Sud
Costa Rica
Côte d'Ivoire
Croatie
Cuba
Curaçao
Danemark
Djibouti
Dominique
Egypte
Emirats Arabes Unis
Equateur
érythrée
Espagne
Estonie
Etats-Unis
Ethiopie
Fidji
Finlande
France
Gabon
Gambie
Géorgie
Ghana
Gibraltar
Grëce
Grenade
Grenadines
Groenland
Guadeloupe
Guam
Guatémala
Guinée
Guinée Equatoriale
Guinée-Bissau
Guyana
Guyane Françaises
HaÎti
Honduras
Hong Kong
Hongrie
Île de l'Ascension
Îles Anglo-Normandes
Îles CaÎmans
Ile Christmas
Ile Cocos (Keeling)
Iles Cook
Îles Féroé
Îles Mariannes du Nord
Îles Pitcairn
Îles Turques-et-CaÎques
Iles Vierges
Îles Vierges britanniques
Inde
Indonésie
Iraq
Iran
Irlande
Islande
Israël
Italie
Jamaique
Japon
jersey
Jordanie
Kazakhstan
Kenya
Kirghizstan
Kiribati
Kosovo
Koweit
Laos
Lesotho
Lettonie
Liban
Libéria
Libye
Liechtenstein
Lituanie
Luxembourg
Macao
Macédoine
Madagascar
Malaisie
Malawi
Maldives
Mali
Malouines
Malte
Maroc
Marshall
Martinique
Maurice
Mauritanie
Mayotte
Mexique
Micronésie
Moldavie
Monaco
Mongolie
Monténégro
Montserrat
Mozambique
Namibie
Nauru
Népal
Netherlands Antilles
Nicaragua
Niger
Nigéria
Nioué
Norvëge
Nouvelle Calédonie
Nouvelle Zélande
Oman
Ouganda
Ouzbékistan
Pakistan
Palaos
Palestine
Panama
Papouasie-Nouvelle-Guinée
Paraguay
Pays-Bas
Pays-Bas caribéens
Pérou
Philippines
Pologne
Polynésie Française
Porto Rico
Portugal
Qatar
République démocratique du Congo
République Dominicaine
République du Congo
République Tchëque
Réunion
Roumanie
Royaume Uni
Russie
Rwanda
Sahara Occidental
Saint-Christophe-et-Niévës
Sainte-Hélëne, Ascension et Tristan da Cunha
Sainte-Lucie
Saint-Marin
Saint-Martin
Saint-Pierre-et-Miquelon
Saint-Vincent-et-les-Grenadines
Salomon
Salvador
Samoa
Samoa américaines
Sao Tomé-et-Principe
Sénégal
Serbie
Seychelles
Sierra Leone
Singapour
Sint Maarten
Slovaquie
Slovénie
Somalie
Soudan
Soudan du Sud (le)
Sri Lanka
Suëde
Suisse
Suriname
Swaziland
Syrie
Tadjikistan
TaÎwan
Tanzanie
Tchad
ThaÎlande
Timor Oriental
Togo
Tokelau
Tonga
Trinité et Tobago
Tunisie
Turkménistan
Turquie
Tuvalu
Ukraine
Uruguay
Vanuatu
Vatican Saint-Siëge
Vénézuela
Viët Nam
Wallis-et-Futuna
Yémen
Zambie
Zimbabwe
Accueil afrique du sud Patrimoine Mondial - UNESCO

republique-sud-africaine.pngLieux inscrits au Patrimoine Mondial de l'UNESCO en AFRIQUE DU SUD

L’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO) encourage l’identification, la protection et la préservation du patrimoine culturel et naturel à travers le monde considéré comme ayant une valeur exceptionnelle pour l’humanité. Cela fait l’objet d’un traité international intitulé Convention concernant la protection du patrimoine mondial, culturel et naturel, adopté par l’UNESCO en 1972. (Source: UNESCO)

afrique du sud : vous trouverez ci-dessous les 7 lieux faisant partie du patrimoine de l'humanité de l'UNESCO.

En savoir plus, en Consultant les 1007 lieux à travers le monde identifiés par l'UNESCO comme ayant une valeur exceptionnelle pour l’humanité : Patrimoine Mondial de l'UNESCO.

Si cette page vous a plu, faites-le savoir en la partageant :
Sites classés au patrimoine mondial de l’UNESCO
Sites classésCatégorieDescriptionInscriptionLongitudeLatitudeEn savoir plus
Aires prot é g é es de la R é gion florale du CapNatural

Ce site sériel situé dans la province du Cap, Afrique du Sud, est composé de huit aires protégées couvrant un total de 553 000 ha. La région florale du Cap est l’une des zones les plus riches de la planète du point de vue végétal. Bien que représentant moins de 0,5 % de la superficie de l’Afrique, elle abrite presque 20 % de la flore du continent. Le site présente des processus écologiques et biologiques extraordinaires associés à la végétation du fynbos (brousse fine), végétation propre à la région florale du Cap. La densité et l’endémisme de la flore, ainsi que sa remarquable diversité, sont parmi les plus élevés de la planète. Des phénomènes uniques au monde notamment en matière de stratégie de reproduction végétale, de réaction des plantes au feu, de pollinisation des plantes par les insectes, ainsi que des structures intéressantes d’endémisme et de rayonnement adaptatif confèrent à la région une valeur exceptionnelle pour la science.

200418,375-34,16666667Accès au site de l'UNESCO
Sites des hominid é s fossiles d’Afrique du SudCultural

C’est sur ce site que le célèbre crâne fossile de Taung – un spécimen de l’espèce Australopithecus africanus – fut découvert en 1924. La vallée de Makapan, elle aussi sur ce site, abrite dans ses nombreuses grottes archéologiques des traces d’occupation et d’évolution humaines remontant à quelque 3,3 millions d’années. L’ensemble de la région contient des éléments essentiels définissant l’origine et l’évolution de l’humanité. Les fossiles trouvés ont permis l’identification de plusieurs spécimens des premiers hominidés, plus particulièrement du Paranthropus, vieux de 2,5 à 4,5 millions d’années, ainsi que des preuves de la domestication du feu il y a 1,8 million à 1 million d’années. Il s’agit d’une extension du site inscrit en 1999.

199929,17694-24,15861Accès au site de l'UNESCO
Parc de la zone humide d’iSimangalisoNatural

Les processus fluviaux, marins et éoliens permanents sur ce site ont créé un relief très varié avec des récifs coralliens, de longues plages de sable, des dunes côtières, des systèmes lacustres, des marais et des zones humides à papyrus et roseaux. L’hétérogénéité environnementale du parc – encore accentuée par des crues importantes et des tempêtes côtières – et sa localisation dans une zone de transition entre l’Afrique subtropicale et l’Afrique tropicale expliquent sa diversité spécifique exceptionnelle et la spéciation qui continue. La mosaïque de reliefs et de types d’habitat crée des panoramas uniques au monde. Le site constitue un habitat d’importance essentielle pour une multitude d’espèces des milieux marins, dépendant des zones humides et de savane d’Afrique.

199932,55-27,83889Accès au site de l'UNESCO
Paysage culturel de MapungubweCultural

Mapungubwe est adossé à la frontière nord qui sépare l’Afrique du Sud du Zimbabwe et du Botswana. C’est un vaste paysage de savane parsemé d’arbres, de quelques épineux, de baobabs colossaux, autour de terrasses de grès s’élevant au-dessus de la plaine. Au confluent du Limpopo et de la Shashe et enjambant les routes nord/sud et est/ouest dans le sud de Afrique, Mapungubwe fut le plus grand royaume du sous-continent avant son abandon au XIVe siècle. Il en survit des vestiges quasi intacts des sites des palais, avec toute la zone de peuplement qui en dépend, et deux capitales antérieures. L’ensemble offre un panorama inégalé du développement de structures sociales et politiques sur quelque 400 ans.

200329,23889-22,1925Accès au site de l'UNESCO
Paysage culturel et botanique du RichtersveldCultural

La zone de conservation de la communauté du Richtersveld couvre une superficie de 160 000 ha de déserts montagneux spectaculaires dans le nord-ouest de l’Afrique du Sud. Il s’agit d’un paysage culturel dont la propriété et la gestion sont communales. Le peuple nama y mène un mode de vie pastoral semi-nomade, témoignant de schémas saisonniers qui peuvent avoir persisté pas moins de deux millénaires en Afrique australe. C’est le seul endroit où les Nama construisent encore leurs maisons portables couvertes de jonc (haru oms): la zone inclut les migrations saisonnières et zones de pâturage et les sites de campement temporaire. Les pasteurs collectent des plantes médicinales et autres et il semble qu’il existe une forte tradition orale associée aux différents lieux et attributs du paysage.

200717,20388889-28,6Accès au site de l'UNESCO
Actu 468x60
Robben IslandCultural

Robben Island a été utilisée à différentes époques entre le XVIIe et le XXe siècle comme prison, hôpital pour les malades socialement indésirables et base militaire. Ses bâtiments, et en particulier ceux du XXe siècle, la prison à haute sécurité pour les prisonniers politiques, témoignent de l ' oppression et du racisme qui régnaient avant le triomphe de la démocratie et de la liberté.

199918,36666667-33,8Accès au site de l'UNESCO
D ô me de VredefortNatural

Le dôme de Vredefort, à environ 120 km au sud-ouest de Johannesburg, est une partie représentative de la structure d’impact d’une météorite de très grande taille, ou astroblème. Datant de 2 023 millions d’années, c’est le plus ancien astroblème découvert sur Terre à ce jour. Avec un rayon de 190 km, c’est aussi le plus grand et le plus profondément érodé. Le dôme de Vredefort est le témoin de la plus grande libération d’énergie jamais connue sur la planète ; elle a causé des changements planétaires dévastateurs, parmi lesquels, selon certains scientifiques, des modifications majeures en termes d’évolution. Le dôme constitue un témoignage très important de l’histoire géologique de la planète et tient une place fondamentale dans notre compréhension de l’évolution de la planète. Les impacts de météorites ont joué un rôle important dans l’histoire de la Terre, mais l’activité géologique à la surface de la planète a conduit à la disparition des traces de la plupart des sites d’impact. Et le dôme de Vredefort est le seul exemple sur Terre qui fournisse un profil géologique complet d’un astroblème au-dessous du fond du cratère.

200527,26-26,86Accès au site de l'UNESCO
Source: "2014 © UNESCO/Le Centre du Patrimoine mondial. Tous droits réservés. http://whc.unesco.org